Marjorie Kellen

Marjorie Kellen est originaire de Belgique, pays qu’elle quitte à 18 ans pour étudier la danse contemporaine d’abord en Autriche (SEAD) puis au Pays-Bas (Theatreschool of Amsterdam -SNDO).
Pendant ces années, elle voyage en Afrique (Burkina Faso, Sénégal, Libéria, Afrique du Sud), au Pakistan, en France et en Pologne. Ces voyages sont motivés par différents projets de danse et de théâtre, l’étude de danses traditionnelles et de projets sociaux.

De 2009 à 2011, elle intègre la compagnie de Loreta Juodeikaite en Lituanie et participe aux tournées en Angleterre, Turquie, Lituanie et Biélorussie de différentes pièces.
Elle danse ponctuellement pour la compagnie Zutano Bazar dans différents projets au Mans, France.

De 2012 à 2014, elle travaille en Corse, en tant que chorégraphe/metteuse en scène et interprète pour des troupes amateurs/professionnels en danse et théâtre.

De 2011 à 2015, elle rejoint Marion Lévy et la Cie Didascalie pour un spectacle où la danse et le théâtre se rencontrent, Dans le ventre du loup. Elle anime de nombreux projets pédagogiques dans les lieux de tournées et en région parisienne, dont des projets « Danse à l’école ».
Elle est un regard extérieur pour le spectacle, Dis, à quoi tu danses ? de la Cie Hip-hop 6ème Dimension à Paris et s’engage dans leurs projets pédagogiques à Rouen.

En 2016, elle démarre une collaboration avec la Cie Point Virgule et le projet Résidence Éclat « Grandir avec la danse » au sein de plusieurs écoles d’Élancourt (région parisienne).

En Belgique, elle est sollicitée par l’association ENEO pour un projet de sensibilisation à la différence à travers le mouvement. Elle regroupe des personnes en situation de handicap, des retraités et des demandeurs d’asile pour la création, Les frontières mobiles, qui jouera dans plusieurs festivals belges.
Elles est également engagée pour imaginer un spectacle au Festival Médiévale de Neufchâteau. Elle met en scène le spectacle dansée et équestre, l’Aurore des dragons.

Depuis 2016, elle devient complice de Florence Loison, chorégraphe de la Cie Zutano Bazar, en tant qu’assistante chorégraphe et interprète de plusieurs de ses pièces : Puisque je suis courbe, HUMAN SCALE, Improvisons au Féminin, Conférence Dansée -la danse, un art qui nous relie, …
Elle déménage au Mans en 2017, intègre le travail de territoire de la compagnie et travaille avec différents publics du Mans, et de Montval-sur-Loir : Lycée Professionnel, Foyer de vie, Maternelle, Ecoles primaire, Collège, Faculté du Mans, Ephad, IME…

Au Mans, depuis 2018, elle travaille pour la Cie Danse Plurielle au singulier, dirigée par Nathalie Bailleau qui imagine un spectacle improvisé ou des danseurs en situations de handicaps, des amateurs et des professionnels partagent la scène.