moucheRS
Télécharger le dossier de presse

LA MOUCHE

Ciné-concert

La musique, nouvelle bande sonore au service du film se fait à la fois lancinante et nerveuse, en mélangeant voix, beats synthétiques, et guitares organiques, passés à la moulineuse d’effets et de filtres. Les sons originels du film sont samplés, amplifiés et torturés mettant en valeur des éléments parfois anodins mais pourtant annonciateurs de la tragédie à venir.
La combinaison entre voix subjective et sous-titres surprend un instant, mais la voix hypnotique de Rome, comme une lecture de Philip K.Dick par Nick Cave, prend vite le contrôle de nos émotions. Il ne s’agit plus alors de suivre le rythme du film, basé sur la mutation physique du personnage, mais de souligner la tragédie amoureuse, l’apocalypse intime d’une histoire impossible.
La poésie de Rome, narrateur omniscient, filtre les pensées des personnages, exalte leurs sentiments et analyse la confusion identitaire et l’angoisse croissante de la métamorphose.

« La chair rend fou », quand, pour le dire, les mots, les images et les sons convergent, on assiste alors a une expérience originale, une nouvelle forme de ciné concert.

Textes & voix : Rome
Basse, voix & bricolages : Denis Monjanel
Guitares & machines : Thomas Guimezanes

Autour du film The Fly de David Cronenberg (États-Unis, 1986, 1h36).

Une production Zutano BaZar pour la saison 2015-2016

COPRODUCTION

Graines d’Images / Teriaki